Famille - homme

La famille: quelle place dans la personnalité de l’homme?

La famille est un groupement, une communauté d’individus des deux à trois générations d’âge vivant sous le même toit ou pas du tout, liés par la consanguinité et ayant les mêmes valeurs culturelles, morales, historiques en partage. Elle est constituée différemment, mais garde son rôle capital et déterminant dans la formation de l’homme et de son épanouissement dans la société.

 

Les différents types de famille 

Il y a différents types de famille parmi lesquels  nous allons retenir essentiellement quatre.

En premier lieu, nous avons la famille étendue. Elle est composée des trois générations d’âge au moins : les grands-parents; les parents et les petits-fils. C’est la famille traditionnelle que nous avons en Afrique et dans le milieu traditionnel africain par exemple.

En deuxième lieu, c’est la famille nucléaire. À son sein, les parents (père et mère) et les enfants ( filles ou fils) y vivent. C’est la famille moyenne. On la trouve notamment dans les sociétés modernes surtout occidentales.

En troisième lieu, c’est la famille monoparentale. Elle est centrée sur un seul parent (papa ou maman) comme dans des cas tels que le décès; le divorce ou encore le voyage.

Enfin, nous allons prendre la famille homosexuelle. Oui, il faut en parler. On commence à voir ce type de famille aujourd’hui avec la légalisation du « mariage homosexuel  » dans certains pays du monde et surtout en occident comme en Angleterre par exemple. Ici, le lien de sang n’y est point, mais l’éducation y est présente car le couple peut adopter des enfants s’il le désire et si la législation du pays concerné l’autorise.

 

La famille et l’éducation 

La famille est le premier environnement éducationnel de la personne humaine. C’est elle qui inculque les valeurs et normes aux enfants en premier lieu. C’est après que les autres cadres telles que la rue et l’école s’ensuivent. C’est la famille qui fonde principalement ces cadres-là.

« L’éducation, c’est la famille qui la donne; l’instruction, c’est l’État qui la doit. »  Victor Hugo 

L’éducation, elle commence dans la famille en passant par la rue avec les parents pour se poursuivre à l’école (par ex.) où on apprend le savoir; le savoir-être et le savoir-faire, d’où son accession demeure un droit garanti par chaque État à ses enfants.

Cette éducation familiale, une fois qu’ elle n’est pas bien faite, l’enfant devient un enfant raté au sens éducationnel. Ainsi, les parents doivent suivre leurs enfants et dans la rue et à l’école pour garantir une meilleure formation aux enfants.

« Un bon père de famille doit être partout, dernier couché premier débout. » V.Hugo

 

Autrefois, dans les familles traditionnelles au Mali comme en Afrique ou ailleurs ,l’éducation des enfants,  c’est l’affaire de tous.

Tout le monde s’investit dans l’éducation. Quand l’enfant fait des bêtises devant un ainé il est aussitôt corrigé ou rappelé à l’ordre sur place. Mais avec l’arrivée des familles moyennes, le nombre des gens devant s’investir dans cette éducation se voit réduire. Pire, dans beaucoup de nos familles modernes, l’enfant est traité comme un « prince », d’où le laisser-faire dans tout ce qu’ il veut ou qu’ il fait.

Certes, il n’est pas ni bien ni recommandé de mettre trop de pression sur son enfant, mais le traiter en enfant et non en homme comme le prescrit Rousseau dans le contrat social. C’est dire qu’ on ne doit pas mettre ni trop de pression ni moins de pression sur l’enfant, mais faire le nécessaire. Nous voyons dans certaines familles maliennes par exemple, il existe une énorme distance entre l’enfant et ses parents surtout le père à tel point que même si l’enfant a un besoin à demander ou partager ses envies ou problèmes, il préfère ne pas en parler avec eux. Alors, il faut qu’ on arrive à être sensible et  compréhensif avec nos enfants en leur donnant l’occasion de partager aisément avec nous.

 

La Famille, identification et      solidarité 

La famille, en plus d’être le premier cadre de l’éducation, elle est aussi le premier cadre d’ouverture et de fermeture d’insertion de l’homme à la société. C’est elle qui est le socle de la société et c’est à travers elle que les gens sont identifiés et connus dans la société. En plus, si on est d’une famille respectueuse, l’intégration devient facile. Par contre, si nous sommes issus d’une famille moins respectueuse, alors ça devient difficile.

Outre ce phénomène, dans des cas comme l’exclusion sociale, on peut être rejeté par la société, mais jamais par sa famille, d’où la solidarité familiale.

« Quand tout va bien on peut compter sur les autres, quand tout va mal, on ne peut compter que sur sa famille. » ( célèbre phrase )

 

Peu importe ses différents types, la famille joue un grand rôle et par conséquent occupe une place importante pour la société et son épanouissement en général et en particulier, l’individu et son épanouissement dans la société à travers l’éducation; la solidarité ou encore l’identification. Donc, chaque parent doit tâcher à assurer le bon fonctionnement et le bon épanouissement de ses enfants.

Publicités