Éducation

L’éducation au Mali: Quand les parents se désengagent

L’éducation est ce moyen qui permet d’inculquer à l’enfant les valeurs et normes de la personnalité humaine pour faciliter son insertion dans la société. Sans controverse, elle se passe essentiellement dans trois cadres: la famille, la rue et l’école. Dans chaque cadre, chacun joue un rôle dans la formation de la personnalité humaine. Ainsi, ces trois niveaux restent complémentaires. 

Autrefois, l’éducation des enfants fut l’affaire de tout le monde. Elle avait pour dessein d’ apprendre aux enfants des valeurs comme le respect dû aux aînés, la politesse, le sens de la solidarité, etc. C’est ainsi que l’enfant, quand il faisait des bêtises, il était aussitôt rappelé à l’ordre par un aîné  présent sur le lieu des faits. Mais, force est de constater que dans nos sociétés actuelles, surtout dans les villes de mon pays, on assiste à une sorte de renversement des valeurs. Tout ce qui était considéré comme mauvais, honte est devenue bon,  fierté. Cet état de fait laisse des conséquences néfastes (banditisme) dans nos sociétés. 

 

Alors, comment expliquer ce phénomène de renversement ? 

Ce revirement est à comprendre dans le seul compte du désengagement des parents dans l’éducation des enfants. C’est dire que les parents ne donnent plus d’importance à l’éducation comme auparavant. Ils sont plutôt préoccupés par le travail auquel ils consacrent une grande partie de leur temps. C’est la raison pour laquelle nous constatons que ce délaissement se manifeste plutôt  dans les familles nucléaires (les parents et les enfants) surtout quand les deux parents travaillent. Dans celles-ci, les enfants sont laissés à  eux-mêmes ou entre les  mains des bonnes. Ce cas est surtout fréquent dans nos milieux urbains. Par contre dans les familles étendues ( au village ), même si les parents sont pris par leur travail, il y a toujours d’autres gens (parents ) pour s’occuper des enfants. C’est le même constat que nous fait un sociologue malien, chercheur et professeur d’université, Bréma Ely Dicko dans un entretien qu’il m’a fait l’honneur d’accorder:  Le désengagement, on peut en parler surtout dans les familles nucléaires et c’est essentiellement un phénomène urbain. Sinon dans les campagnes, il y a d’autres personnes qui aident les enfants à comprendre les choses et qui peuvent les corriger au besoin. 》

Oui, c’est un phénomène urbain et non rural en ce sens que les réalités de la ville sont tout à fait différentes de celles du rural. Au village, la vie est « facile », coûte moins cher. Tandis qu’en ville, elle devient difficile et souvent insupportable pour beaucoup à cause de la cherté de la vie, des charges et dépenses plus élevées. Donc le couple en ville a besoin « de travailler et de diversifier les richesses », nous confie Dr. Bréma Ely Dicko.

20180110210702

              Famille nucléaire                     Crédit photo: google image                 

Outre cette réalité, il y a un autre aspect qui se manifeste chez l’enfant dans la rue. La rue qui est sensée être l’environnement où l’enfant apprend avec ses amis considérés comme de bonnes compagnies est devenue un  environnement hostile à cet être immature. Dû à la fréquentation des mauvaises compagnies, il peut ne pas respecter les bonnes conduites apprises dans sa famille. Chez nous, nous voyons que la plupart de nos enfants passent plus de temps dans la rue que dans la famille, et souvent dans des conditions déplorables. À ce titre, l’école leur devient dérangeante, ennuyeuse et en conséquence, ils s’adonnent à l’alcool, à la cigarette, etc.

《Il arrive que les enfants aient d’autres camarades dont les parents ont démissionné. Par effet d’entraînement, ils peuvent être livrés à eux-mêmes et se retrouver dans des situations peu confortables, contraires à l’éducation reçue dans la famille.》                   B. E. Dicko                                              20180110205815

   Crédit photo: google image 

À cela s’ajoute aussi les effets des médias et de l’Internet (s’ils enseignent autre chose que celle dans la famille) qui peuvent affecter les comportements des enfants surtout quand ils en ont accès. C’est ce qui fait que les enfants ont tendance parfois à considérer les parents comme des conservateurs, car ils veulent reproduire la vie numérique, nous dit notre chercheur. À noter que cette vie numérique, ceux du rural en ont peu connaissance ou pas du tout à plus forte raison de vouloir la reproduire. C’est la réalité de nos villages. Avant, même si les parents démissionnent, il y avait toujours la société pour éduquer les enfants. Mais de nos jours, chacun a peur de toucher à un enfant d’autrui, car s’il le fait, il risque d’être convoqué à la police ou à la gendarmerie par le parent de ce dernier, nous rappelle notre notre sociologue. Et cela ne peut avoir que des conséquences néfastes sur  l’enfant et sur la société.

 

Quelles sont ces conséquences ? 

« Les enfants d’aujourd’hui sont mal élevés, ils sont impolis et ne respectent personne. « 

Voilà une expression que beaucoup de parents maliens aiment prononcer pour justifier ou expliquer l’absence du minimum de conduite morale de nos jeunes d’aujourd’hui. En outre, on peut se rendre compte que cette expression en dit long. Le vol, la corruption, le mensonge, le banditisme, l’adultère, le manque de respect, etc. ; qui caractérisent nos sociétés actuelles surtout urbaines relèvent de ce phénomène du désengagement des parents dans l’éducation des enfants.

《Si chacun est laissé à lui-même, il y a le vagabondage qui peut se développer. Il y a des crises intergénérationnelle qui peuvent créer un déficit de communication et disloquer les tissus sociaux. 》B.E.DICKO

 

       Alors, que faut-il faire ?

L’important est que nous devions revenir aux fondamentaux, c’est – à – dire  revaloriser l’éducation qu’elle soit dans la famille, dans la rue, à l’école ou même sur le lieu de travail, des cadres fondamentaux pour la socialisation de l’homme. Chacun doit nécessairement s’y investir.

《L’éducation doit être une affaire collective et non au niveau d’un couple parce qu’aucun couple seul ne peut éduquer correctement ses enfants. Même si vous les éduquez à votre image, les enfants sont appelés à vivre dans la société. Et, c’est elle qui va les consommer finalement d’une certaine manière. Donc il est important que les parents acceptent que la société ait un regard sur les questions des enfants.》                   B.E.Dicko

Autrefois les grands-parents avec les contes se chargeaient de véhiculer des messages pleins de sagesse qui permettait à l’enfant d’être sage. Mais aujourd’hui les enfants préfèrent passer leur temps sur les réseaux sociaux que d’écouter des contes. Donc il faut revaloriser aussi la place des grands-parents, nous dit le professeur Dicko.

En conclusion, nous conviendrons de dire que dans notre pays, le désengagement des parents relève de plusieurs circonstances comme celles du travail ( ou le refus que la société intervient dans l’éducation des enfants ) même si dans certains cas, d’autres facteurs peuvent entrer en jeu pour contraindre les décisions des parents ou de la société. Aussi, c’est un phénomène urbain qui se manifeste fréquemment dans les familles moyennes ou les deux parents travaillent surtout. Par conséquent, ce phénomène ne peut que résulter des mauvais comportements ou  mauvaises conduites, voire des cas de crime chez l’enfant et dans la société comme le vagabondage, le banditisme. Cependant, il faut revenir aux fondamentaux et redonner de l’importance aux grands-parents pour leur rôle éducatif. L’éducation doit être l’affaire de tous.

Alors, chers parents, rien n’a plus de valeurs que nos enfants et leur éducation. Donc, tachons bien à leur assurer une bonne et meilleure éducation pour leur propre bien et celui de la communauté!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s